Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccerstyle Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold Vente Wiki Jeu Cest Jeu Parfait Vraiment Excellent

B00O2KJJPG

Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold

Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold
  • Dessus: Toile
  • Matériau de semelle: Synthétique
Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold Adidas Originals Samba Mc Lifestyle Soccer-style Indoor Sneaker, Core noir / blanc / métallique / o Olive Cargo / Running White / Metallic / Gold

Mon nouveau jobJe viens de passer une semaine à 200 à l’heure.

Figurez-vous que je ne le savais pas mais je viens de décrocher un nouveau job.

Comme le dit si bien ma copine Maman Organisée, nous les mamans, nous sommes préposées aux courses, à l’organisation, aux transports, bref, il y a vite moyen d’être débordée.

En plus de reprendre une activité professionnelle, certes depuis la maison mais une activité qui prend beaucoup de temps tout de même, j’ai l’immense honneur d’être devenue «assistante médicale personnelle de mes enfants».

Ou plutôt «assistante médicale personnelle de ma fille».

Pour illustrer mon nouveau statut, je vous propose le résumé des derniers jours… Lundi 13 septembre : Au réveil, deux enfants malades .

Même pas grave puisque j’ai rendez-vous à 11h chez la Belge pour la révision de rentrée.

Le Kouign Amann tape à 39°C, la Fleur de Sel respire comme Gainsbourg en 90 mais je gère.

Je ne vous refais pas le résumé de notre visite mais nous sortons de chez la Belge à 13h pour filer dans la foulée à la pharmacie.

Vu la dose de médocs prescrite, nous restons 30 minutes à la pharmacie avec Kouign Amann qui manque de s’endormir par terre.

A mon retour à la maison, le ventre vide, je me lance dans une folle recherche.

Oui, j’espère trouver un kiné qui a de la place rapidos pour effectuer la kiné respi de Fleur de Sel.

Au bout de 20 minutes, mon discours est rodé : je pleure presque en parlant de «ma fille préma qui a déjà une bronchiolite, est sous ventoline et peine vraiment à respirer, vous savez».

Résultat, je réussis à attendrir un kiné homme qui me donne rendez-vous le lendemain.

Ouf.

Ma cops July (à prononcer Joulaïe, je vous le rappelle) arrive et je me nourris enfin.

D’un déca et d’une tranche du gâteau inratable de MMM (dont je ne vous ai toujours pas filé la recette d’ailleurs).

Mardi 14 septembre : le gentil kiné qui a eu pitié de ma petite voix chevrotante m’a donné rendez-vous à 9h.

Nous y voilà.

Fleur de Sel, plutôt souriante au début, se transforme en Gorgone et n’aime vraiment pas du tout ce que lui fait le kiné.

On enchaîne avec l’adaptation à la crèche à 10h.

Les pneus de la voiture commencent à s’user.

Mercredi 15 septembre : 8h30, nous sommes toutes les deux chez le kiné après une marche active de 15 minutes avec porte-béb pour aller au cabinet.

Fleur de Sel est furieuse mais ses poumons me disent merci.

enfin, c’estce que j’imagine pour éviter de culpabiliser.

Nous partons à l’Hôpital des Villes car Fleur de Sel a rendez-vous chez son pneumologue préféré qui a quitté l’Hôpital des Clefs.

Le rendez-vous est à 11h, nous sortons de là vers 12h45 avec de bonnes nouvelles donc on ne se plaint pas trop.

On ne baisse pas le régime et on enchaîne encore avec l’adaptation à la crèche à 16h.

Mes pneus à moi commencent à s’user.

Jeudi 16 septembre : 9h30, je harcèle téléphoniquement le cabinet de la Belge pour avoir un rendez-vous dans la journée pour le BCG.

10h, adaptation pour Fleur de Sel qui me regarde l’air de me demander ce que je fais encore là.

Ben ma chérie, c’est pas moi, ce sont les dames qui veulent que je reste.

Pour ne pas perdre le rythme, nous allons voir le Docteur 37°2 qui doit faire le BCG de Fleur de Sel à 14h15.

Nous sortons de là à 14h45, ma journée est terminée, jusqu’à ce que j’aille chercher Kouign Amann à la crèche.

Vendredi 17 septembre : 10h, Fleur de Sel kiffe la crèche, tellement qu’elle y mange et y dort et surtout , qu’elle y reste pendant 2h sans moi.

Waouh ! 15h30 , nous retournons voir notre copain kiné.

Fleur de Sel n’est pas franchement d’accord avec ce qu’il lui fait.

Du haut de ses deux dents de lait, elle essaye de le mordre.

Un vrai pitbull.

Comme sa mère.

Nous repartons chercher Kouign Amann et commençons un week-end bien mérité .

Après un week-end plutôt zen, c’est reparti comme en quarante.

Lundi 20 septembre : en route chez l’Hôpital des Clefs pour la vaccination contre la bronchiolite à VRS de Fleur de Sel.

Un truc hyper cher (merci mon sponsor officiel , la Sécu) et hyper douloureux qui s’appelle le Synagis et que l’on fait seulement aux enfants à risques.

Autant vous dire que ce vaccin là, on ne crache pas dessus vu que c’est le VRS qui a conduit Fleur de Sel en réanimation.

Bref, 12h30, nous passons chercher le vaccin à la pharamcie de l’hôpital, 13h, nous croisons l’équipe d’infirmières qui part déjeuner.

Bon, ben on va attendre alors.

Elles reviennent vite et ma Fleur de Sel reçoit son vaccin, tout en virant le masque de gaz hilarant qui ne lui plaît pas.

14h10, je sors de l’Hôpital des Clefs sans avoir mangé, un peu claquée par les 8 derniers jours qui viennent de s’écouler… Ce matin, nous avions rendez-vous chez le kiné pour une (dernière ?) séance, la Miss Fleur de Sel et Kouign Amann sont à la crèche et moi, j’ai enfin le temps de faire deux ou trois trucs… La grande question est : comment ferions-nous si j’avais repris un job à plein temps à l’autre bout de la banlieue comme je faisais avant (avec 2h45 de transports en commun par jours) ? Certes, en ce moment, MMM travaille plus que de raison (mais quand il est là le week-end, il assure à 100%) mais je ne vois absolument pas comment nous pourrions gérer ces rendez-vous médicaux, l’adaptation et la vie courante si je travaillais comme avant.

En bossant à la maison, je m’organise, je bosse le soir quand les enfants dorment et c’est une chance, même si cest crevant.

J’ai très peu de temps pour moi finalement et je réalise que cette année pleine de projets va devoir s’accommoder des maladies de mes enfants.

Mon joli planning et mes projets répartis par jour de la semaine est déjà bien amputé, là, je fais au plus pressé, voilà tout.

Et vous, comment faites-vous, comment vous organisez-vous entre le boulot, les enfants, les activités, les rendez-vous chez le médecin et tout le tintouin ?.

L'ère des superproductions

Dani Lary se définit comme le  « Jean-Jacques Goldman de la magie » . Il est l'un des seuls au monde à concevoir un tour dans son intégralité, de l'idée originale au produit fini. Il est aussi l'un des seuls magiciens à être à la fois créateur de tours et interprète. Son atelier, installé dans une ancienne usine de 5 000 m2 près de Valence, est une véritable petite entreprise dans laquelle travaille une équipe de treize personnes (jusqu'à 50 pour les grands shows). Dans cette caverne d'Ali Baba, sont entreposés fusées, hélicoptères, voitures volantes et plus de 2 000 costumes. Sur le parking, quatre semi-remorques à son effigie sont stationnés en permanence. Quand il ne crée pas pour ses spectacles ou pour ses passages au « Plus Grand Cabaret du monde », il conçoit des effets magiques pour les shows de Johnny Hallyday, Christophe ou encore Lorie. En trente ans de carrière, il a créé plus de 400 tours, dont une bonne centaine a été vendue à d'autres magiciens, du duo Siegfried & Roy à Las Vegas à la jeune génération. Au patrimoine magique de Dani Lary, il y a le « Gloup », une évasion inédite d'un aquarium,  « un tour qu'aucun magicien n'a jamais décrypté » « Le "Gloup", j'aurais pu le vendre à 1 million d'euros en exclusivité mondiale. Mais j'ai préféré le garder pour mon fils, qui veut devenir magicien. »

  • Lu sur Scilogs
  • Articles de fond
  • .Posté par marigo le 11/04/2007 18:45   Alerter
    Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
    Annuler
    Mon Dieu, pour argumenter il faudrait davantage qu'un malheureux post, mais si vous jetiez un coup d'oeil à la littérature, sérieuse, historique qui parle de l'antisémitisme, historiquement, comment il est né, et quels étaient ses arguments, vous retrouveriez un canevas qui ressemble furieusement aux insanités que l'on peut lire sur ce site. L'idée d'un complot mondial (cf. Le protocole des sages de Sion, un faux avéré). or que faites-vous avec votre argumentation, sur le 11 septembre, attentat sioniste, sinon ressusciter cette idée du complot mondial des juifs et d'un gouvernement secret, et ça, désolée, c'est une signature de l'antisémitisme tel qu'on peut le retrouver dans Maurras par exemple.
    la confusions ensuite que vous entretenez entre sionistes et juifs, permanente, que l'on peut voir aussi sur les montages photographiques que vous affichez ici ou là sur votre site. Pourquoi en effet mettre sur l'affiche qui illustre votre article "Au sujet du droit d'Israël d'exister" les photographies de juifs religieux, immédiatement identifiables en tant que juifs, alors que la grande majorité des Israëliens et des juifs en général, en tout cas, est laïque et qu'une partie des juifs religieux n'est pas sioniste. Mettre une photo d'une foule laïque de Tel Aviv ne permettrait pas de les identifier, donc on met les religieux et on les désigne ensuite à la vindicte populaire. Je suis bien d 'accord qu'il y a de sérieux reproches politiques et moraux à adresser à Israël mais je ne suis pas d'accord de saisir cette occasion (critique d'Israël) pour redonner une seconde vie aux préjugés antisémites qui ont sévi à la fin du XIXe et pendant la première moitié du XXe avec les résultats que l'on sait; je ne suis pas d'accord ensuite que vous parliez au nom de la gauche altermondialiste ou contestaire, (par rapport à des partis comme le PS bien établis), car on peut être de gauche, contestataire et tenir en exécration l'idéologie nauséabonde que vous véhiculez.
    Il faut bien vous le dire que vous êtes antisémites , peut-être sans le savoir comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, je veux bien vous accordez cette échappatoire, mais dans ce cas-là, lisez un peu ce qui s'est fait en matière d'histoire sur l'antisémitisme et comparez-le avec ce que vous propagez et si vous avez une conscience, alors tentez d'inscrire votre critique, légitime, d'Israël dans une tourbe moins puante.
    Bourse

    Nos partenaires

    Nos outils

    De ville en ville

    À propos